Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 01/18/2019 in all areas

  1. 13 points
    Mika presents '100 giorni in Europa' for Corriere della Sera from Bruxelles: https://video.corriere.it/mika-bruxelles-ecco-perche-mi-sento-europeo/e918aef8-2fcd-11e9-9db5-c6e1c6b28b3d?refresh_ce-cp
  2. 12 points
    Nuovo Anno, Nuovo Thread! šŸŽ‰ Un caldo benvenuto a tutti, Italiani e non! Avremo di che riempire queste pagine con in vista tante novitĆ : musica, album, tour e collaborazioni! Buon divertimento! ------------------------------------------- Italian Press 2019 Italian Thread 2018
  3. 12 points
    I also go to the gym 3 times a week to be fit for MikaĀ“s next world tour and only for this reason .......
  4. 12 points
    He didn't really give a lot of informations He said that he decided to stop writing for 1 year, then he wrote this album in 2 years and a half and it's an important album for him. For 2019 and 2020 he has a busy schedule and there is a lot to come The tour starts in Asia, then europe and the US
  5. 11 points
  6. 10 points
    This photo is dedicated to those who are studying and have exams
  7. 10 points
    New year, new thread! šŸŽ‰ Let's gather here Italian news & press šŸ‡®šŸ‡¹ ------------------------------- Mika in Italian Press 2018
  8. 10 points
    When i try to kill mosquito
  9. 10 points
    Saturday Night Live https://www.nbc.com/saturday-night-live/video/bar-fight/3908983 Bar Fight CLIP02/16/19 A bar fight gets impeded by a song. Appearing: Tags: snl, snl 44, snl season 44, saturday night live, don cheadle, beck bennett, mikey day, heidi gardner, bar fight, snl bar fight, bar fight song, mika, lollipop, mika bar fight, bar fight lolipop S44 E13 4 min Highlight Comedy Late Night ********************************************************** Don Cheadle And Beck Bennett Try To Barfight To Mikaā€™s ā€˜Lollipopā€™ On ā€˜SNLā€™ https://uproxx.com/tv/snl-don-cheadle-beck-bennett-barfight-mika-lollipop/ SNL has been lucky of late when their sketches try to get musical. One of the high-points of last week, when Halsey hosted, was when Melissa VilleseƱor busted out her first-rate Lady Gaga impersonation for no good reason other than she does a first-rate Lady Gaga. This week scored an attempted bar fight to Mikaā€™s ā€œLollipop.ā€ And it, too, was glorious. It could have been real ugly. The setting is a redneck bar in the deep South. Host Don Cheadle got into a tiff with a local played by Beck Bennett. (The sketch strangely downplayed any potential socio-political satire.) Bennettā€™s character tells one of his bros to play his ā€œfightinā€™ song.ā€ He screwed up. Instead they got the bouncy joys of Mikaā€™s ā€œLollipop.ā€ And they couldnā€™t turn it off. But they persisted. As they raised their dukes and got ready to pounce, their movements couldnā€™t help get into sync with the music. Pretty soon it was clear the song had turned them into lovers, not fighters. It even turned them into music critics: Soon they were forgetting the fightinā€™ words that got them into this fine mess, and were remarking on the eccentric structure of Mikaā€™s hit song. By the end it was a full-blown hoe-down ā€” a musical number with a cast of a dozen, plus streamers from out of nowhere. Still, Mika failed. Once the song ended, Cheadle threw the first punch, and things returned to normal. Saturday Night Live MP4 ( 31.8MB )
  10. 10 points
    All this last updates from the Studio makes me so happy! Knowing he is working on the new album... i'm opening my Instagram everyday just to check if Mika has a new story/post! Tracked 15 songs! that's good!!!! I Have hopes that soon (as possible) We will have news about the album. It's exiting! thinking what would be the name, artwork, songs... Waiting! šŸ˜šŸ˜
  11. 10 points
    Mika's words in a recent interview: What are your projects ?Pļ»æarallel to the show, ( The Voice) I'm finishing my next album and preparing a WORLD TOUR that will start this year. There are also plenty of other surprises coming up for the next two years
  12. 10 points
    Wikipedia is updated on January 20, 2019 at 13:05. Saison_8_de_The_Voice_:_La_Plus_Belle_Voix La huitieme saison de The Voice : La Plus Belle Voix, Ć©mission franƧaise de tĆ©lĆ©-crochet musical, est diffusĆ©e Ć  partir du 16 fĆ©vrier 2019. La saison 8 dĆ©bute plus tard qu'Ć  la pĆ©riode habituelle de The Voice car Soprano et Jenifer Ć©tant en tournĆ©e jusqu'en Mai, il Ć©tait impossible pour eux d'ĆŖtre libres en mai pour les primes en direct. Les lives auront donc lieu fin mai dĆ©but juin. Ɖpisode 1 Le premier Ć©pisode est diffusĆ© le 16 fĆ©vrier 2019 Ć  21 h. The eighth season of The Voice: The Most Beautiful Voice, French TV show hook musical, is broadcast from February 16, 2019. Season 8 begins later than the usual period of The Voice because Soprano and Jenifer are on tour until May, it was impossible for them to be free in May for live bonuses. The lives will take place at the end of May and beginning of June. Episode 1 The first episode airs on February 16, 2019 at 9 pm
  13. 10 points
    http://www.papermag.com/bops-only-03496-2625119577.html?rebelltitem=5#rebelltitem5 It's 2019, so I told myself I would more fully embrace joy. So here is MIKA, who is reliably joyful, serving us more than we ever knew we needed in his new single "Sound of an Orchestra." The orchestra in this case (and in every other case) is MIKA's unflappable exuberance: from the strings, to his soaring melodies, and the overall shamelessness of his love. We may live in a society that finds confessional, exciting love clumsy or embarrassing, but MIKA is our patron saint of saying we should move away from that. I mean, because his songs are always addictive, once you've swallowed the honey and admitted to yourself how good it tastes, I'm totally apt to agree with him.
  14. 10 points
  15. 9 points
  16. 9 points
    I wish you a nice Monday!
  17. 9 points
    Hahahaha. I suggested him once to open a restaurant. And what he answered?
  18. 9 points
    As I said I tried to translate this article into French: En queĢ‚te de la lumieĢ€re perdue Ā« On dansait avec les larmes aux yeux, meĢ‚me quand des bombes avaient exploseĢ lā€™apreĢ€s-midi meĢ‚me Ā» Ā« On avait adopteĢ la reĢ€gle du soufisme, vivre au jour le jour comme si cā€™eĢtait le dernier Ā» Ā« On ne laissait pas que se soit notre souffrance aĢ€ nous deĢfinir, mais plutoĢ‚t notre reĢsistance. Ā» Cā€™eĢtait cĢ§a que ma tante mā€™expliquait lorsquā€™on eĢtait assis dans notre appartement dans le 16me arrondissement aĢ€ Paris. Le cafeĢ quā€™elle buvait eĢtait embelli par le cardamome, mousseux et sucreĢ, un parfum meĢlangeĢ aĢ€ son souffle pendant quā€™elle me parlait de Beyrouth, la ville ouĢ€ elle eĢtait neĢe, tourmenteĢe par la guerre civile. Moi, jā€™avais 7 ans, elle en avait 64. Cā€™eĢtait le 1990, lā€™anneĢe du cessez-le-feu. Ma famille avait deĢmeĢnageĢ aĢ€ Paris en 1985, expatrieĢe des forces navales ameĢricaines, elle nous avait rejoint lā€™anneĢe suivante. Elle fumait des cigarettes et me racontait des histoires de Beyrouth, Ā« le Paris du Moyen- Orient Ā», de la mosqueĢe au bout de sa rue, du beach club ouĢ€ elle avait rencontreĢ son mari, et des coiffeurs qui avait autrefois coiffeĢ le chignon de Elisabeth Taylor. Ā« Beyrouth eĢtait belle, comme Paris mais plus coloreĢ. On sortait toujours, malgreĢ les bombes Ā». Pendant la plus part du temps de ma vie, je ne me suis jamais demandeĢ pourquoi mes parents avaient choisi la France. Mes parents sont citoyens ameĢricains, mon peĢ€re est un WASP (white anglosaxon protestant, terme utiliseĢ dans les EĢtats-Unis pour indiquer les blancs issus dā€™une famille bien aiseĢe principalement dā€™origine britannique ndr) qui venait de Savannah, Georgia et ma meĢ€re une ameĢricaine de premieĢ€re geĢneĢration dā€™une famille syrienne-libanaise, ils avaient choisi Paris apreĢ€s avoir eĢteĢ aĢ€ Chypre en pleine guerre civile libanaise. Ils nā€™eĢtaient pas de reĢfugieĢs, mais comme on avait tous un passeport ameĢricain, on aurait pu revenir facilement pour vivre laĢ€-bas. Seulement reĢcemment, pendant les dernieĢ€res anneĢes, deĢ€s que jā€™ai trente ans, jā€™ai commenceĢ aĢ€ comprendre leur choix. Ils lā€™avait fait pour nous, pour leurs enfants, pour moi. Ā« Je comprends maintenant que mes parents nā€™avait pas choisi la France, ils avaient choisi lā€™Europe et ainsi il me rendirent europeĢen Ā» En laissant Beyrouth, mes parents voulaient une vie diffeĢrente de celle que les EĢ‚tas-unis pouvaient offrir. Ils eĢtaient attireĢs par une certaine culture, par un sentiment diffeĢrent de la vie. Elle me disait que la lumieĢ€re eĢtait diffeĢrente aĢ€ Beyrouth, et quā€™elle voulait quā€™une partie de cette lumieĢ€re restait en nous, en ses enfants, meĢ‚me si lā€™on ne pouvait plus vivre laĢ€-bas. Elle preĢfeĢrait la lumiere de Paris plutoĢ‚t que celle des EĢtats-Unis. Je comprends maintenant que me parents ne choisirent pas la France, ils choisirent lā€™Europe, et ainsi ils me rendirent europeĢen. Je comprends maintenant que la lumieĢ€re par laquelle ils eĢtaient attireĢs, celle quā€™ils choisirent, eĢtait neĢe directement dā€™un acte de volonteĢ, une union choisie dans les anneĢes ā€™50, mais qui sā€™eĢtait deĢfinie beaucoup plus avant, construite sur les pilastres de lā€™universaliteĢ, de la paix e de la liberteĢ. DeĢjaĢ€ pendant la Renaissance, plusieurs artistes et eĢcrivains ensemble deĢfinirent le concept dā€™Europe. Plusieurs artistes de diffeĢrents pays du continent voyageaient aĢ€ des fins professionnels, pousseĢs par leur inspiration vers les reĢciproques cultures e par le pouvoir dā€™un eĢchange artistique. GraĢ‚ce aĢ€ leurs ideĢes, involontairement, un premier tissage de lā€™Union des Pays europeĢens se forma. Cā€™eĢtait ces eĢchanges, sans frontieĢ€res, qui ont produit lā€™eĢpoque la plus grande depuis la peĢriode des grecs et romans. Shakespeare eĢtait inspireĢ de la poeĢsie et des reĢcits italiens, Ibsen vivait aĢ€ Rome et deĢbutait avec ses travaux en Allemagne. "Jā€™ai beĢneĢficieĢ eĢnormeĢment de cette culture, de lā€™eĢchange e de la possibiliteĢ de grandir et apprendre en Europeā€ ā€œCā€™est ce que jā€™ai appris en deĢmeĢnageant, les langues et tout le reste, qui mā€™a donneĢ la capaciteĢ dā€™affronter des cultures qui ne sont pas la mienne sans peur, mais plutoĢ‚t avec curiositeĢ et deĢsirā€ Mes parents ont preĢfeĢreĢ lā€™Europe aux EĢtat-Unis car ils eĢtaient guideĢs par un reĢ‚ve, une promesse. Une aĢ‚me europeĢenne. Cette aĢ‚me europeĢenne est universelle. Elle nā€™appartient pas seulement aĢ€ ceux qui habitent en Europe, mais aĢ€ chaque homme et femme du monde entier. Cā€™est cĢ§a la raison pour laquelle lā€™Europe, quand elle est unie, aide lā€™humaniteĢ entieĢ€re et pas seulement les europeĢens. Lā€™universaliteĢ de lā€™Europe sā€™eĢlargit au delaĢ€ de sa vrai position geĢographique. Moi, je suis neĢ aĢ€ Beyrouth, jā€™ai grandi aĢ€ Paris, jā€™ai recĢ§u mon instruction et compleĢteĢ ma preĢparation artistique au Royaume-Uni. Jā€™ai beĢneĢficieĢ eĢnormeĢment de cette culture de lā€™eĢchange et de la possibiliteĢ de grandir et apprendre en Europe. Cā€™est ce que jā€™ai appris en deĢmeĢnageant, les langues et tout le reste, qui mā€™a donneĢ la capaciteĢ dā€™affronter des cultures qui ne sont pas la mienne sans peur, mais plutoĢ‚t avec curiositeĢ et deĢsir. Maintenant je vis entre au moins trois pays, mais mon identiteĢ est europeĢenne. Techniquement, comment puis-je le deĢmontrer? Je nā€™ai aucun document qui dit cĢ§a. Je nā€™ai aucun passeport, sauf celui ameĢricain, mais ma conscience patriotique e ma culture sont fortement lieĢes aĢ€ lā€™Europe. Je me refuse de penser que lā€™ideĢologie et lā€™union sur lesquelles ma philosophie culturelle e mon identiteĢ meĢ‚me se sont construites, peuvent eĢ‚tre deĢtruites ou deĢvalueĢes. Cā€™est mon patriotisme, cā€™est moi qui proteĢ€ge mon avenir et qui consideĢ€re le sens de mon passeĢ. En effet cā€™est cette menace aĢ€ mon identiteĢ qui mā€™a pousseĢ aĢ€ reconsideĢrer ce que lā€™Europe est et aĢ€ reĢeĢvaluer ma conviction meĢ‚me de sa valeur future. Je sens que lā€™on vit dans une peĢriode de complaisance pour une eĢpoque post-nationaliste. Jā€™avoue que moi aussi, plusieurs fois jā€™ai suivi ce que je deĢfinirais une tendance anti- europeiste. MalgreĢ jā€™aime beaucoup de nations qui forme ce continent, je frissonne face aĢ€ la froide et bureaucratique technocratie repreĢsenteĢ par Bruxelles. Ses meĢcanismes politiques internes alieĢnants. Cā€™est clair que les choses doivent changer et que ne rien faire, seulement pour preĢserver une ideologie europeĢenne, cā€™est pas une option possible. Lā€™Europe aujourdā€™hui fonctionne mieux pour certains europeĢens que pour dā€™autres, et parfois on nā€™est pas vraiment conscient de ce que lā€™Europe peut nous offrir. Cela est la raison pour laquelle une profonde enqueĢ‚te sur ce que lā€™Europe est, ce que lā€™Europe fait et ne fait pas, ce quā€™elle pourrait faire ou quā€™elle ne devrait pas faire, nā€™a jamais existeĢ. Je me sens intimideĢ par Bruxelles et par sa bureaucratie mais, meĢ‚me si je ne peux pas voter en Mai, mon identiteĢ europeĢenne veut savoir ce quā€™il y a vraiment aĢ€ deĢfendre. Jā€™ai peur que le nationalisme se limitera aĢ€ deĢtruire notre ideĢe de universel, le reĢduisant aĢ€ une simple ideologie. La guerre a deĢfini une partie de mon histoire familiale. Elle ne cesse pas de deĢtruire notre monde, et de nous reĢduire en pieĢ€ces. La reĢconciliation europeĢenne apreĢ€s la Seconde Guerre mondiale nā€™est rien moins que stupeĢfiant. Cela a eĢteĢ possible seulement graĢ‚ce au courage et aĢ€ la confiance des europeĢens pendant les anneĢes ā€™50 et ā€™60. Cette confiance a gueĢri les blessures et en meĢ‚me a temps brilleĢ comme une lumieĢ€re. Cā€™est comme la lumieĢ€re dont parle Todorov et cā€™est cette lumieĢ€re qui tient ensemble et unie lā€™Europe. Une lumieĢ€re qui a brilleĢ pendant la Renaissance, le sieĢ€cle des LumieĢ€res, le boom eĢconomique et aussi dans lā€™optimisme des anneĢes ā€™60. Cā€™est la lumieĢ€re des peuples qui se sont sentis plein de pouvoir, reĢsistants et confiants. Aujourdā€™hui on se sent moins confiant et moins bien par rapport aux dernieĢ€res soixante anneĢes. Peut-EĢ‚tre que lā€™on ne brille pas autant mais il ne faut pas pencher vers la partie la plus obscure de notre histoire europeĢenne, celle des anneĢes ā€™20 et ā€™30. De la meĢ‚me facĢ§on on ne doit pas permettre aĢ€ personne de profiter de notre peur et manque de confiance. La paix, comme Roberto Saviano a dit, ā€œcā€™est lā€™heĢritage le plus grand de cette Europeā€. Moi meĢ‚me, aĢ€ 35 ans, jā€™ai grandi dans une Europe de paix. BerceĢ dans une seĢreĢniteĢ douce et privileĢgieĢe, parce que la paix que les autres ont combattu si durement pour la conqueĢrir, maintenant sā€™est installeĢe comme une culture de la paix, aĢ€ lā€™inteĢrieur de laquelle nous, on vit. uĢ€quand jā€™eĢtais garcĢ§on aĢ€ Paris, notre maison de famille se trouvait au troisieĢ€me eĢtage dā€™un quartier du Paris de Haussmann. Les sols eĢtaient en parquet et les murs eĢtaient blancs de moulures en plaĢ‚tre qui avaient pris leur forme originaire, et ils semblaient avoir des probleĢ€mes, couverts de deux deĢcennies de peinture blanche. Une architecture compleĢ€tement parisienne. Mais dans lā€™air il y avait plein de parfums et sons dā€™une culture lointaine, qui avait trouvait un ā€œchez soiā€ en Europe. CaffeĢ€, cardamome, fumeĢe de cigarette meĢlangeĢ avec lā€™aroĢ‚me dā€™une orange qui venait dā€™eĢ‚tre presseĢe, et des meubles qui parfumaient dā€™huile et citron. Le tout accompagneĢ dā€™un son crient des arches dā€™une vieille bande de Fairuz, le rythme dā€™un tambour arabe et la corde de lā€™oud. Les discours politiques bas et chuchoteĢs par les hommes, les rires des femmes. Leurs coupes de cheveux captureĢs par la lumieĢ€re. Nous tous unis par cette lumieĢ€re, dans laquelle tout eĢtait suspendu. Une lumieĢ€re qui nā€™eĢtait que dans notre appartement, on ne la trouvait pas ailleurs. Une lumieĢ€re qui venait dā€™un autre milieu, emporteĢe par qui venait nous rendre visite, faite de reĢsistance et force. Une lumieĢ€re puissantes et au meĢ‚me temps chaude et tendre. Ma tante, nos amis, nos cousins, il venaient pour cette lumieĢ€re-laĢ€, pour la retrouver, la montrer, lā€™alimenter, mais surtout dans cette eĢpoque de lutte, ils venaient tous ensemble pour quā€™elle ne se perdait pas. Cette lumieĢ€re qui nous a tenu tous ensembles et qui a trouveĢ son chemin en moi, avant meĢ‚me que je savais ce quā€™elle eĢtait et ce quā€™elle faisait, cā€™est la meĢ‚me lumieĢ€re dont parle Todorov. La lumieĢ€re quā€™il y a en moi et en toi, dans les meilleurs parties de lā€™histoire, cette lumieĢ€re-laĢ€ qui nous lie tous comme des europeĢens. Le changement est necessaire, mais reconnaiĢ‚tre ce que lā€™on doit deĢfendre est eĢgalement essentiel. āƒ De Mika pour Corriere della Sera, 15.02.19 (Traduzione di Virginia Laconi)
  19. 9 points
    He will show us how he plays a gong šŸ¤£šŸ¤£šŸ¤£šŸ¤£
  20. 9 points
    This is what Mika says
  21. 9 points
    This native american statue is in the ICP studio. Mika borrows his headdress.
  22. 9 points
    Yes, you are right, it was one of the most hilarious moment
  23. 9 points
  24. 9 points
  25. 9 points